Les réponses à vos questions sur l'ostéopathie

 

Quelle est la différence entre un ostéopathe et un kinésithérapeute ?

Deux pratiques différentes et complémentaires.

L'ostéopathe travaille manuellement, sans appareils, et va traiter le corps dans sa globalité en cherchant à remonter à l'origine de la pathologie. Son intervention peut être curative ou préventive. Le kinésithérapeute lui, travaille manuellement ou avec des appareils (à ultrasons, de proprioception ou de fitness...). Il va utiliser des techniques de rééducation suite à un accident ou à une pathologie et son intervention est locale et ponctuelle.

Le kinésithérapeute est un professionnel de santé ayant une formation de 4 ans et dont les soins sont remboursés par la sécurité sociale si les séances ont été prescrites par un médecin. L'ostéopathe lui, est formé en 5 ou 6 ans et n'est pas considéré comme professionnel de santé même si le diplôme est reconnu par l'état. Les séances ne sont donc pas remboursées par la sécurité sociale mais par de nombreuses mutuelles. Il existe également des kinésithérapeutes formés à l'ostéopathie qui peuvent devenir ostéopathes et abandonner leur titre de kiné ou exercer les deux métiers de façon distinctes. La pratique de l'ostéopathie en échange de prescriptions de séances de kinésithérapie est illégale.

Pour une douleur aigüe de type lumbago ou torticolis, il sera conseillé de consulter un ostéopathe qui aura les outils pour débloquer les vertèbres sans les faire craquer. Si la douleur est violente, il faudra d'abord consulter un médecin qui donnera des décontractants musculaires ou prescrira des examens (radio, scanner, IRM...) avant toute manipulation. Les douleurs chroniques pourront être prises en charge conjointement par un ostéopathe et par un kinésithérapeute : le kinésithérapeute travaillera localement la zone douloureuse et l'ostéopathe travaillera glogalement pour trouver les dysfonctions à l'origine de la douleur. Suite à un traumatisme ou à une opération, il faudra consulter un kinésithérapeute pour qu'il effectue la rééducation appropriée. L'ostéopathe interviendra de façon conplémentaire afin de corriger les adaptations et de faciliter le retour à l'équilibre.

Que signifie Ostéopathe D.O. MROF ?

Ostéopathe Diplômé en Ostéopathie (D.O.) et Membre du Registre des Ostéopathes de France (MROF).

Mme Prigent est ostéopathe D.O. MROF, ce qui signifie qu'elle est titulaire d'un Diplôme d'Ostéopathie et d'un Titre Nationnal d'Ostéopathe obtenu après 6 années d'études à temps plein après le baccalauréat. Elle est donc habilitée à user du titre d'ostéopathe et est inscrite à l'Agence Régionale de Santé (ARS), ce qui lui permet de vous fournir un numéro ADELI nécessaire au remboursement de vos consultations par les mutuelles. Elle est également membre du Registre des Ostéopathes de France, association défendant les intérêts des patients et garantissant une bonne pratique de l'ostéopathie à titre exclusif.

Mme Leclerc est ostéopathe D.O. (Diplômée en Ostéopathie) ce qui signifie qu'elle est habilitée à user du titre d'ostéopathe et est également inscrite à l'ARS.

Faut-il consulter un médecin avant de prendre rendez-vous ?

L'ostéopathe est habilité à recevoir directement le patient, sans prescription médicale.

L'acte ostéopathique n'est pas sous prescription médicale, les patients peuvent donc consulter leur ostéopathe sans passer par leur médecin généraliste. L'ostéopathe reçoit les patients en première intention mais n'entreprendra un traitement ostéopathique que s'il l'estime possible. Dans le cas contraire, il orientera le patient vers le professionnel de santé compétent.

L'ostéopathie ne remplace pas le suivi médical assuré par le médecin.

Pourquoi pratiquer une « Ostéopathie douce » ?

Mme Prigent et son assistante ont choisi de pratiquer l’ostéopathie de manière « douce ». Leur formation leur a permis d’acquérir la maitrise de toute les techniques ostéopathiques (structurelles, fasciales, viscérales et crâniennes) mais c’est vers les techniques fasciales qu’elles ont choisi de se spécialiser. Les fascias correspondent aux tissus du corps, ce sont des enveloppes fibreuses qui relient tous les éléments anatomiques du corps tel que les muscles, les os, les viscères... Ils ont un rôle essentiel de soutient, de protection et de défense. L’ostéopathe va donc travailler en douceur sur les restrictions de mobilité de ces tissus afin de débloquer les articulations et de redonner souplesse et vitalité au corps du patient.

Le cabinet Ossau-Ostéo propose donc des consultations d’ostéopathie basées sur des techniques "douces". Mme Prigent et son assistante veilleront à respecter votre tolérance à la douleur afin que la séance soit la plus agréable possible. Elles privilégieront les techniques tissulaires au dépend des techniques structurelles « HVBA » (haute vélocité, basse amplitude) qui entraînent souvent un craquement des articulations. Les articulations peuvent parfois craquer lors des manipulations douces mais ceci est plus rare et non douloureux. Les techniques tissulaires permettent un travail en profondeur pour des résultats durables.

Puis-je consulter pendant les 3 premiers mois de grossesse ?

Il est conseillé d’attendre le deuxième semestre de grossesse pour consulter un ostéopathe. En effet, il n'existe pas de contre-indications prouvées sur la pratique ostéopathique pendant le 1er trimestre de grossesse mais les ostéopathes en règle générale s'abstiennent de toute manipulation pendant cette période afin qu'un traitement ostéopathique ne puisse pas être mis en cause lors d'une éventuelle fausse couche de la patiente. C’est un principe de précaution.

Mme Prigent conseille donc à ses patientes enceintes d’attendre d’avoir passé les 3 premiers mois de grossesse avant de venir les consulter. Si toutefois elle souhaitent consulter avant, ceci est possible mais avec leur consentement et en toute connaissance de causes sur les éventuels risques de fausse couche.

Top